Article Ouest France 03/12/2015

COP 21. La géo ingénierie, l’illusion de contrôle sur le climat

COP 21. La géo ingénierie, l’illusion de contrôle sur le climat

Face au réchauffement climatique, il faut réduire les émissions de CO2, disent les scientifiques lucides. Pourquoi ne pas modifier carrément la météo, avec la géo ingénierie?

D’abord les faits, plus ou moins admis par tous. Le climat est bouleversé par l’augmentation des gaz à effet de serre, qui induisent une hausse globale des températures et l’apparition de plus en plus fréquente de phénomènes climatiques extrêmes.

Ces données scientifiques, peu les contestent encore, à l’exception d’un nombre non négligeable d’élus Républicains aux USA, de lobbyistes (du pétrole notamment) et d’une poignée de scientifiques anticonformistes. « Le climato-scepticisme que nous connaissons ici n’a rien à voir avec celui du monde anglo-saxon, qui est beaucoup plus virulent, beaucoup mieux organisé et surtout extrêmement politisé, voire idéologisé », notait le climatologue et membre de l’Académie des sciences, Hervé Le Treut, dans Les Échos.

L’enjeu de la COP21 est justement d’engager un ensemble d’actions, acceptables par toute l’humanité, pour réduire les émissions de gaz carbonique dans l’atmosphère. Et tenter de limiter l’augmentation inéluctable des températures.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre : l’impossible compromis

Sur quoi butent les négociations depuis la première conférence internationale sur le climat en 1992 à Rio ? « Le mode de vie américain n’est pas négociable », déclarait lors de ce sommet George Bush père. La phrase est toujours d’actualité, pas seulement aux USA. Pourquoi la Chine ou les pays d’Afrique devraient-ils renoncer à l’essor économique promis par les hydrocarbures ?

Dans ces conditions, puisqu’il est impossible de se passer du pétrole, autant chercher d’autres solutions. Plus radicales. Voilà ce qu’envisagent les partisans zélés de la « géo ingénierie ».

Faire pleuvoir sans avoir besoin d’une danse de la pluie

Le formidable documentaire diffusé sur Arte, « Géo-ingénierie : les apprentis sorciers du climat » relate l’histoire de ces scientifiques qui depuis plus d’un siècle cherchent (et parviennent) à contrôler la météo. Faire tomber la pluie ou la neige, créer des nuages pour masquer le soleil, dissoudre le brouillard et le remettre en place sur commande… Des expériences ont eu lieu pendant la guerre du VietNam, en URSS, aux USA. Et certaines ont prouvé leur efficacité.

Diffusés par des avions ou des tuyaux d’arrosage géants, le soufre, l’argent et d’autres éléments chimiques peuvent avoir un impact localisé sur l’atmosphère. La géo ingénierie propose d’étudier ces impacts. Mais certains docteurs Folamour du XXIe siècle voient plus loin, et imaginent déjà des interventions à grande échelle : l’homme a le pouvoir de changer le climat à sa guise, s’il s’en donne les moyens.

Ainsi, il serait possible d’agir sur la stratosphère pour détourner les rayons du soleil, de fertiliser les océans pour qu’ils captent davantage de CO2, de « pomper » le dioxide de carbone pour l’isoler, de détourner des tempêtes…

Les bienfaits et dangers de la géo ingénierie

Le débat se déplace depuis quelques années. Les limites éthiques et techniques de la géo ingénierie sont très bien expliquées dans cette infographie d’Arte ainsi que dans un article de Wikipédia, sujet à une « controverse de neutralité » tant les questions soulevées sont épineuses et passionnelles. Le Monde Science publiait en septembre un entretien avec Olivier Boucher, directeur de recherches au Laboratoire de météorologie dynamique, qui parle de « techniques de manipulation délibérée et à grande échelle de l’environnement imaginées par certains dans le but de contrecarrer le changement climatique et ses impacts. »

S’agit-il d’un début de solution miracle ou d’une nouvelle illusion, repoussant encore un peu plus les décisions à prendre concernant les émissions de CO2 ?

 

Cédric Rousseau

 

Article source : https://www.ouest-france.fr/environnement/cop21/cop-21-la-geo-ingenierie-lillusion-de-controle-sur-le-climat-3888147

Laisser un commentaire