Le programme Stormfury (project Stormfury en anglais) était une expérience d’ensemencement des nuages des cyclones tropicaux avec de l’iodure d’argent pour en diminuer l’intensité. Le programme était financé de 1962 à 1983 par le gouvernement des États-Unis et sous la supervision du Weather Bureau et de son successeur le National Weather Service. Le dernier vol s’est effectué en 1971, lors d’un changement dans la flotte d’avions opéré par NOAA, mais les données ont continué à être analysées durant plus de dix ans. Malgré l’insuccès à influencer les cyclones, le programme Stormfury a permis des observations in situ de la physique des nuages qui a permis d’améliorer les connaissances sur le cycle de vie des systèmes tropicaux et leur prévision. Le programme Cirrus, une collaboration de General Electric, du corps des signaux de l’Armée américaine, de l’office de la recherche navale et de la US Air Force, a nécessité de nombreux préparatifs et a dû surmonter le scepticisme des chercheurs gouvernementaux. Cependant, le 13 octobre 1947, le premier lâcher de glace sèche dans un ouragan a été effectué. L’avion vola le long d’un des bras de précipitations et en laissa tomber près de 36 kilogrammes dans les nuages.

L’équipage avait noté une profonde modification de l’enveloppe nuageuse bien qu’il n’était pas certain que ce changement eût à voir avec l’ensemencement. L’ouragan qui se dirigeait vers le large avait changé de direction pour toucher la côte près de Savannah (Géorgie). Le public et Langmuir en déduisirent cependant que c’était dû à l’intervention humaine. Le programme Cirrus fut annulé face aux menaces de poursuites civiles. Une comparaison avec un ouragan ayant eu une trajectoire similaire en 1906 aura démontré plus tard que le changement de trajectoire était déjà amorcé au moment de l’ensemencement et infirma donc le processus6.

Malgré la fin de Cirrus, un programme de recherche sur les ouragans du Weather Bureau fut établi en 1955. Un de ses objectifs était d’expérimenter des méthodes de modifications de la trajectoire des cyclones tropicaux. En août 1958, des vols d’ensemencement à l’iodure d’argent dans l’ouragan Daisy avaient été effectués mais à cause du mauvais fonctionnement de l’appareillage, aucune donnée n’a pu en être tirée. C’est finalement le 16 septembre 1961, dans l’ouragan Esther, que le premier ensemencement réussi a pu être effectué depuis un avion de la Marine américaine. Le contenu de huit cylindres d’iodure d’argent fut déversé dans le mur de l’œil ce qui avait donné une diminution de 10 % des vents. Le jour suivant, d’autres ensemencements furent effectués mais cette fois sans effet. Malgré tout, l’expérience avait été considérée un succès et avait permis au projet Stormfury d’être mis sur pied en 1962 comme une collaboration entre le Département du Commerce des États-Unis et la Marine.