Brevet 2395827 – Unité de pulvérisation d’avion (US Department of Agriculture) – 1946

Cette demande est faite en vertu de la loi du 3 mars 1883, modifiée par la loi du 30 avril 1928, et l’invention décrite ici, si brevetée, peut être fabriquée et utilisée par ou pour le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. à des fins gouvernementales sans nous payer de redevance.

La présente invention concerne un équipement pour la distribution d’insecticides et d’autres aérosols d’aéronefs, et a parmi ses objets la fourniture d’équipements de ce type qui peuvent être facilement montés et démontés et qui dirigent l’écoulement du produit de pulvérisation vers le bas de façon uniforme et homogène. manière.

Un mode de réalisation préféré de l’invention est illustré sur le dessin annexé dans lequel: la figure 1 est une vue latérale d’un avion équipé d’une unité de pulvérisation du type décrit, et la figure 2 est une vue en perspective montrant l’ensemble venturi et les buses de pulvérisation dans Plus de détails.

Comme illustré, l’unité de pulvérisation comprend un réservoir I qui est monté à l’intérieur du fuselage. Dans un avion du type indiqué sur le dessin, le réservoir I est commodément monté en le fixant aux supports de siège arrière et à la traverse supérieure de siège arrière à l’aide de boulons ou de brides. Des moyens similaires peuvent être utilisés dans d’autres types d’aéronefs.

Le réservoir I est équipé d’une jauge à flotteur 2, de plaques de recouvrement appropriées (non représentées) pour permettre au réservoir d’être rempli, et d’une soupape de sortie 3. Il est également souhaitable de disposer une chicane longitudinale dans le réservoir. éviter que le produit à pulvériser ne s’échappe d’un côté à l’autre pendant le vol et pour renforcer la résistance de la structure. Le matériau de pulvérisation est aspiré du réservoir I par une pompe à engrenage r qui est serrée sur les entretoises d’aile et est entraînée par une hélice 5. La pompe 4 fonctionne à une pression d’environ 70 livres. Le matériau pulvérisé est délivré par ce moyen aux buses. 6 situé sous l’avion par rapport à un venturi 7. Le venturi 7 est supporté sur des consoles qui sont boulonnées à des raccords disposés sur les longerons. 4 Cette méthode! de montage permet au venturi 7 « ., d’être espacé du fuselage de sorte qu’une vitesse d’air libre soit créée au-dessus du venturi ce qui résulte en une meilleure distribution du matériau de pulvérisation .. Le fond du venturi 7 est évasé vers le bas vers son bord de fuite et les buses de pulvérisation 6 sont montées juste au-delà de ce bord.

Les buses 6 sont de préférence du type à baffle convexe avec un orifice très fin. Une soupape d’arrêt à action rapide 8 est agencée dans le venturi 7 pour contrôler l’écoulement du matériau de pulvérisation vers les buses 6, et cette soupape 8 est actionnée par un câble de commande 9 qui court vers le tableau de bord de l’aéronef.

Un équipement de pulvérisation de ce type s’est avéré donner des résultats très satisfaisants. . Il peut être installé sans changement structurel dans les avions avec lesquels il est utilisé, et il peut être monté ou retiré dans une période relativement courte. La construction Venturi, ainsi que la manière dont le venturl est espacé du fuselage pour fournir une vitesse d’air libre libre, dirige le flux de pulvérisation vers le bas dans un andain uniforme et uniforme, etobtient la collecte gênante de la pulvérisation sur l’avion. L’équipement a été approuvé par l’Administration de l’aéronautique civile et est homologué pour les aéronefs N. C.

Ayant ainsi décrit notre invention, nous revendiquons: Une unité de pulvérisation d’avion du type décrit comprenant, en combinaison avec un avion, un conteneur de liquide positionné avec le fuselage dudit avion, a: venturi évasé vers le bas à son bord de fuite disposé en dessous et en rapport espacé au fuselage dudit avion, une pluralité de buses de pulvérisation prévues sur le bord de fuite inférieur dudit venturi, des moyens de conduit de liquide reliant lesdites buses de pulvérisation à un conteneur de liquide sid, des moyens de pompage pneumatiques montés à l’extérieur dudit avion en coopération avec O lesdits moyens formant conduit de liquide, de sorte que du liquide dans ledit conteneur de liquide peut être délivré auxdites buses de pulvérisation, et des moyens pour contrôler l’écoulement de liquide à travers lesdits moyens formant conduit de liquide.

CHESTER N. H1JSMAN.

un OLIN M. LONGCOY.