Brevet 3990987 - Générateur de fumée - 1976

Ce qui est revendiqué comme nouveau et que l'on désire obtenir par lettres patentes des États-Unis est:

1. Générateur de fumée comprenant: une structure de noyau central allongée, une pluralité de bobines de tubage hyperdermiques génératrices de fumée agencées autour de ladite structure centrale centrale, chacune desdites bobines génératrices de fumée assurant à la fois la conduction du courant électrique et la transmission du fluide générateur de fumée, des moyens de chauffage électrique couplés à ladite tubulure dans chacune desdites bobines de génération de fumée pour chauffer ladite tubulure et ainsi vaporiser ledit fluide; et, un moyen de préchauffage couplé auxdites bobines génératrices de fumée pour fournir du fluide générateur de fumée auxdites bobines génératrices de fumée et pour permettre audit fluide d'être chauffé avant son entrée dans lesdites bobines génératrices de fumée.

2. Générateur de fumée selon la revendication 1, comprenant en outre: une pluralité d'isolateurs céramiques entourant lesdites longueurs de tube incluses dans chacune desdites bobines de génération de fumée pour isoler électriquement lesdites longueurs de tube; et dans lequel, chacune desdites longueurs de tube est formée en une bobine longitudinale orientée parallèlement à l'axe longitudinal de ladite structure centrale centrale.

3. Générateur de fumée selon la revendication 2, comprenant en outre: des isolateurs céramiques positionnés autour de ladite structure centrale centrale entre les extrémités opposées desdites bobines génératrices de fumée et enveloppant partiellement celles-ci, un boîtier externe renfermant ledit générateur de fumée, un cône de nez fixé à une extrémité avant dudit logement; et, un cône de queue en céramique fixé à une extrémité arrière dudit boîtier.

4. Générateur de fumée selon la revendication 1, dans lequel ladite structure de noyau centrale allongée comprend: un tube de noyau, un tube d'alimentation axial pour fluide générateur de fumée, un collecteur d'alimentation en fluide positionné centralement à l'intérieur dudit tube central et comprenant une partie dudit tube d'alimentation: et, un raccord comportant un canal d'alimentation en fluide renfermant une extrémité dudit tube central, ledit collecteur d'alimentation en fluide étant couplé audit raccord et coopérant avec ledit canal d'alimentation en fluide.

5. Générateur de fumée selon la revendication 4, dans lequel lesdits moyens de préchauffage comprennent en outre: une bobine de tube ayant une première extrémité couplée audit raccord et coopérant avec ledit canal d'alimentation en fluide et une seconde extrémité adaptée pour être couplée à une alimentation en fluide générateur de fumée.

6. Générateur de fumée selon la revendication 1, dans lequel lesdits moyens de chauffage électrique comprennent en outre: une alimentation électrique, un interrupteur de commande couplé à ladite alimentation électrique; et, des moyens sensibles à la température couplés audit commutateur de commande pour commander ledit commutateur en réponse à la température desdites bobines génératrices de fumée.

CONTEXTE DE L'INVENTION

1. Domaine de l'invention

La présente invention concerne de manière générale les générateurs de fumées et plus particulièrement les générateurs de fumées chauffés électriquement, particulièrement adaptés aux études d'écoulement d'air.

2. Description de l'art antérieur

Il est souhaitable dans de nombreuses circonstances de générer de la fumée pour une utilisation dans des études de flux d'air, l'écriture du ciel et des circonstances similaires. Un domaine particulier de recherche dans lequel les générateurs de fumée sont importants est l'étude des tourbillons créés par les sillages d'avions modernes, en particulier les très gros engins à plusieurs moteurs actuellement utilisés pour le transport de marchandises et de personnel.

En faisant de telles études, il est souhaitable que des dispositifs soient disponibles pour générer de la fumée sur une base continue et que ces dispositifs soient de préférence relativement petits et fiables pour permettre le montage aux extrémités des ailes ou dans des souffleries et environnements similaires.

Dans le passé, des bombes fumigènes ont été utilisées pour des études sur le débit d'air, mais elles se sont révélées insatisfaisantes, compte tenu de leur capacité à produire de la fumée pendant un intervalle relativement court. Des générateurs de fumée relativement volumineux et complexes ont également été conçus, qui fournissaient une alimentation adéquate en fumée à long terme, mais qui nécessitait la combustion d'un combustible, tel que l'essence, pour la production de fumée. Un exemple spécifique d'un dispositif de ce type est décrit dans le brevet U.S. No. 3.242.098 à Andrews. L'appareil Andrews est grand et complexe, créant des dangers supplémentaires lorsqu'il est utilisé dans l'environnement mentionné ci-dessus. D'autres types de dispositifs générateurs de fumée ou de brouillard portatifs sont connus, tels que ceux décrits dans le brevet U.S. Le brevet US n ° 3 496 668 de Slater et al. et dans le brevet U.S. Pat. No. 3,675,360 à Pierce. Cependant, les dispositifs du type décrit dans ces brevets ne sont pas appropriés pour une utilisation avec des avions ou dans des souffleries, et produisent généralement une grande particule, un brouillard toxique qui ne convient pas pour une utilisation dans des études d'écoulement d'air. On connaît également une variété de générateurs de fumée qui produisent des particules de fumée d'un type souhaitable par chauffage électrique de matériaux générateurs de fumée appropriés. Des exemples de tels dispositifs sont décrits dans le brevet U.S. N ° 2 324 359 de Callan, 3 160 980 de Seuthe et 3 432 439 de Dickman. Cependant, tous ces dispositifs sont compliqués, coûteux à produire et n'ont pas le niveau élevé de fiabilité et d'efficacité souhaitable dans les générateurs de fumée à utiliser dans les avions ou dans les souffleries. Il existe donc un besoin pour un générateur de fumée amélioré particulièrement adapté pour une utilisation dans des études de flux d'air.

Résumé de l'invention

En conséquence, un objet de la présente invention est de fournir un nouveau générateur de fumée particulièrement approprié pour une utilisation dans des études d'écoulement d'air. Un autre objet de la présente invention est la fourniture d'un nouveau générateur de fumée de petite taille et de structure fiable particulièrement adapté pour une utilisation en relation avec des études d'écoulement d'air. Encore un autre objet de la présente invention est la fourniture d'un nouveau générateur de fumée chauffé électriquement de construction améliorée et simplifiée. Encore un autre objet de la présente invention est la fourniture d'un nouveau générateur de fumée qui comprend un réseau de tubes de distribution de fluide qui sert également d'élément de chauffage électrique pour produire de la fumée. Encore un autre objet de la présente invention est la fourniture d'un nouveau générateur de fumée qui ne nécessite pas l'utilisation de combustibles et qui peut produire de la fumée à partir de fluides combustibles et non combustibles.

Brièvement, ces objets et d'autres de la présente invention sont atteints par la fourniture d'un générateur de fumée comprenant un noyau central de forme généralement cylindrique le long de laquelle sont positionnées une pluralité de bobines longitudinales génératrices de fumée de tubes hyperdermiques isolées par des manchons en céramique. Une alimentation électrique est couplée aux bobines génératrices de fumée pour chauffer le fluide à l'intérieur de celles-ci afin de produire de la fumée. Un tube de distribution de fluide principal est enroulé autour de l'ensemble de chauffage central pour permettre le préchauffage du fluide générateur de fumée avant qu'il soit introduit dans les tubes générateurs de fumée. L'ensemble complet est enfermé dans un boîtier cylindrique en acier fermé aux deux extrémités par des cônes aérodynamiquement formés.

DESCRIPTION BRÈVE DES DESSINS

Une appréciation plus complète de l'invention et de nombreux avantages associés de celle-ci sera facilement obtenue au fur et à mesure qu'elle sera mieux comprise en se référant à la description détaillée suivante lorsqu'elle est considérée en relation avec les dessins annexés, dans lesquels:

FIG. 1 est une vue latérale partiellement écorchée du générateur de fumée de la présente invention;

FIG. 2 est une vue en coupe de l'appareil de la Fig. 1 pris le long des lignes 2-2;

FIG. La figure 3 est un diagramme schématique de l'alimentation en fluide et du réseau de commande électrique pour le générateur de fumée de la présente invention;

FIG. 4 est une illustration schématique de l'agencement de tube générateur de fumée de la présente invention;

FIG. 5 est une illustration schématique de l'agencement enroulé des tubes hyperdermiques de distribution de fluide;

FIG. 6 est une illustration schématique d'un circuit électrique équivalent illustrant la manière dont les tubes hyperdermiques sont couplés à un système d'alimentation électrique;

FIG. 7 est une illustration schématique de l'équivalent de tuyauterie parallèle de l'agencement de tube de distribution de fluide de l'invention;

FIG. 8 est une illustration en perspective de l'appareil assemblé monté sur l'extrémité de l'aile d'un aéronef; et

FIG. 9 est une vue d'extrémité de l'appareil monté de la Fig. 8 montrant plus de détails sur le montage, l'alimentation électrique et les accouplements de distribution de fluide.

DESCRIPTION DU MODE DE REALISATION PREFERE

En se référant maintenant aux dessins, dans lesquels les mêmes numéros de référence désignent des parties identiques ou correspondantes à travers les diverses vues, et plus particulièrement à la Fig. 1, la configuration générale de l'appareil générateur de fumée de la présente invention est illustrée en détail. Plus particulièrement, l'appareil comprend un boîtier tubulaire 10, qui peut être formé d'un tube d'acier inoxydable d'un diamètre extérieur de trois pouces (ou plus) d'une épaisseur d'un seizième (ou moins), fermé à l'extrémité avant par un cône 12 formé de Le cône de nez 12 est de préférence fixé de manière amovible au boîtier tubulaire principal 10 par une pluralité de vis conventionnelles 16. Le cône de céramique 14 est également fixé de manière amovible au boîtier principal 10 et est fermé à l'extrémité arrière de celui-ci. au moyen d'une pluralité de pinces en acier 18 qui sont fixées par des boulons 20 au boîtier 10 et qui comprennent des doigts coniques 22 qui viennent en prise avec des encoches 24 formées autour de la périphérie du cône 14 près de sa base.

Un tube central 26, de préférence formé de laiton, est positionné le long de l'axe central du boîtier tubulaire 10 et est fixé à une paroi avant 28 sur la partie avant du boîtier 10 et est supporté dans le cône céramique 14 par une tige 29 insérée. dans une ouverture 30 dimensionnée de manière appropriée à l'intérieur du cône en céramique 14. Un raccord en laiton 32 ayant un épaulement réduit 34 pour s'emboîter avec le tube de noyau 26 est utilisé pour coupler le tube de noyau à la paroi avant 28 du boîtier 10.
Une première entretoise isolante électrique en céramique 36 est positionnée autour du tube central 26 près de son extrémité avant, et une seconde entretoise en céramique isolante électrique 38 est positionnée autour de la tige 29 à une position dans une ouverture 40 dans la partie de base du cône 14. un support de calendrier de tube et le cuivre bus électrique 42 est placé autour d'un prolongement cylindrique 44 de l'entretoise en céramique 38. Entre les entretoises 36 et 38 sont positionnés de cinq fumée générant des bobines de tubes hypodermiques 46. les bobines de génération de fumée, qui sont illustrés plus en détail dans FIGUES. 4 et 5, comprennent chacune une longueur continue de tube hyperdermique en acier inoxydable 48, chaque branche interne s'étendant parallèlement à l'axe du tube central 26. 2 entre les entretoises en céramique 36 et 38. La partie principale de la tubulure 48 est entourée d'un isolant ou manchon électrique en céramique 50 de sorte que seules les parties d'extrémité en boucle de chaque longueur de tubulure 48 dépassent au-delà des isolateurs en céramique 50.

L'extrémité avant de chaque bobine de génération de fumée 46 comprend une extension 52 qui est passé à travers l'un des cinq appartures appropriés dans le tube central 26 pour permettre chacune des extensions 52, qui ont des extrémités ouvertes, pour recevoir le fluide fourni à travers un tube d'alimentation 54 qui est monté le long de l'axe du tube central 26. le tube d'alimentation 54, qui est ouvert à son extrémité arrière, est soudé ou soudé à l'argent au raccord de laiton 32 à son extrémité avant et qui coopère avec un canal d'alimentation 56 usiné à travers le raccord 32 à fournir le fluide générateur de fumée à l'intérieur du tube de noyau 26. Le tube d'alimentation 54 et les extensions de bobine 52 ensemble avec le tube de noyau 26 et le raccord 32 forment un collecteur d'admission pour les bobines de génération de fumée. Chacune des bobines de génération de fumée 46 comprend une extension d'échappement 58 faisant saillie à travers une ouverture 60 dimensionnée de manière appropriée dans le cône céramique 14 pour distribuer la fumée générée à l'arrière de l'appareil générateur de fumée. Les prolongements d'échappement sont en contact électrique avec le support de calendrier de tubes et le bus électrique 42 pour permettre à une alimentation électrique d'être appliquée à chacune des bobines 46.

Une bobine de préchauffage 62 est formée d'un seul tube formé en une bobine hélicoïdale et positionnée autour des tubes isolants en céramique 50. La bobine de préchauffage est de préférence formée en enroulant une longueur de tube en cuivre approprié, telle que trois-seizièmes de pouce. tube de cuivre de diamètre extérieur, autour d'un mandrin, puis positionnement de la bobine résultante sur les tubes isolants en céramique 50 assemblés autour du tube central 26. La bobine de préchauffage comprend une extension d'entrée qui est connectée à un couplage d'entrée 66 à la surface du tube. le boîtier 10 et qui est formé pour traverser l'intérieur de la bobine de préchauffage 62 émergeant à son extrémité arrière en tant qu'élément de tube partiellement enroulé 68. La bobine de préchauffage comprend également une extension de sortie 70 qui est connectée par un accouplement de tube conventionnel le matériel 72 à un coude d'alimentation 74 qui est soudé à l'argent au raccord en laiton 32 en communication avec le canal d'alimentation 56 de sorte qu'un trajet d'entrée de fluide continu est fourni à partir du couplage d'entrée 66 par gh la bobine de préchauffage 62 vers le tube d'alimentation 54 et ensuite vers les bobines de génération de fumée individuelles 46.

Les espaces entre les structures de tubes intérieures et le boîtier tubulaire 10 sont remplis d'un isolant à haute température approprié 76, tel que "Cera Felt" (TM) fabriqué par Johns Manville Corporation. Un type similaire d'isolation à haute température est de préférence utilisé pour remplir l'intérieur du cône de nez 12.

En se référant maintenant à la Fig. 2, la configuration en coupe transversale du générateur de fumée est illustrée et l'agencement des tubes hyperdermiques formant chacune des bobines de génération de fumée 46 est illustré plus clairement. Plus particulièrement, chacune des lignes pointillées 78 entoure une longueur enroulée continue de tubulure hyperdermique et leurs éléments ou manchons isolants pour former une bobine génératrice de fumée. La disposition des tubes est également illustrée clairement sous forme schématique à la Fig. 4 dans laquelle chacune des cinq bobines génératrices de fumée est désignée par les numéros de référence 1 à 5 et chacune des cinq longueurs de tube formant chaque bobine est désignée par les lettres A à E. De manière similaire, la FIG. La figure 5 illustre la manière dont les longueurs de tube continues A à E de chaque bobine génératrice de fumée sont enfilées à travers les isolateurs en céramique 50. Comme montré sur les Fig. 2 et 4, chaque bobine génératrice de fumée est formée en deux couches, la première couche comprenant trois séries de tubes adjacentes au tube central 26 et la seconde couche comprenant deux autres séries de tubes au-dessus de la première couche.

En se référant à nouveau à la Fig. 2, la manière dont divers éléments auxiliaires ou d'espacement interfèrent avec les bobines de génération de fumée 46 est représentée. Par exemple, une paire de tubes ou manchons céramiques auxiliaires 80 et 82 sont positionnés dans des ouvertures créées par l'agencement particulier à cinq tubes de chacune des bobines de génération de fumée. Les tubes céramiques 80 et 82 peuvent être identiques aux isolateurs électriques en céramique 50 entourant la tubulure génératrice de fumée 48. Un tube ou manchon céramique supplémentaire 84 est prévu, également dans un espace entre les serpentins générateurs de fumée, pour loger un fil thermocouple 86 couplé à un thermocouple classique 88. Le thermocouple comprend un conducteur de sortie 90 qui est passé à travers une ouverture 92 adjacente au couplage d'entrée 66 à un boîtier électronique externe 94 qui sera décrit plus en détail par la suite. De même, un câble d'alimentation 96 est passé à travers une ouverture 98 (représentée sur la figure 1) vers le boîtier électronique externe 94, et est positionné dans le corps du générateur de fumée dans l'un des espaces entre les bobines génératrices de fumée d'une manière similaire. Le câble d'alimentation est directement connecté au support de calendrier de tubes et au bus électrique 42 qui est à son tour en contact électrique avec l'extension d'échappement 58 de chaque bobine de générateur de fumée, comme mentionné précédemment, pour fournir de l'énergie électrique. à chaque bobine. On notera que l'extrémité opposée de chaque bobine est couplée au potentiel de masse au niveau de l'extension 52 pour compléter le circuit de chauffage électrique.

L'extension d'entrée 64 de la bobine de préchauffage 62 est formée pour traverser la bobine 62, comme mentionné ci-dessus, et la partie passant à travers la bobine 62 est positionnée de manière similaire entre les bobines de préchauffage. En figue. 2, l'extension d'entrée 64 est représentée faisant saillie à travers le raccord d'entrée 66 vers un raccord de tube externe 100 qui peut être couplé à un réservoir ou réservoir de fluide générateur de fumée classique.

FIGUES. 6 et 7 illustrent les circuits équivalents électriques et de plomberie du système de génération de fumée. Comme montré sur la Fig. 6, un potentiel électrique approprié, tel qu'un courant continu de 28 volts, est couplé à travers le conducteur électrique 96 sur toute la longueur du tube générateur de fumée de chacune des bobines génératrices individuelles. Le tube agit ainsi lui-même en tant que résistance chauffante pour chauffer le liquide générateur de fumée traversant chaque bobine. FIGUE. 7 illustre l'équivalent de plomberie parallèle montrant la bobine de préchauffage 62 fournissant un liquide générateur de fumée à une pression d'entrée appropriée telle que 20 psi à la tubulure formant chaque bobine de génération de fumée. Cette pression est suffisante pour fournir une quantité suffisante de liquide générateur de fumée à chaque serpentin pour produire le volume de fumée de sortie souhaité.

L'attention est maintenant dirigée vers la FIG. 3 dans lequel le circuit de commande électrique et le système d'alimentation en fluide générateur de fumée sont illustrés schématiquement. Le système électrique comprend une alimentation en courant continu 102, de préférence un système de 28 volts du type conventionnellement utilisé sur les aéronefs, bien que d'autres alimentations conventionnelles et d'autres niveaux de tension puissent également être utilisés. L'alimentation 102 est couplée par l'intermédiaire d'un relais de puissance 104, d'un ampèremètre classique 106 et d'un disjoncteur 108 au câble d'alimentation 96 qui, comme expliqué précédemment, est couplé au bus électrique 42 pour fournir de l'énergie électrique. Un interrupteur de commande 110 est prévu pour actionner la bobine du relais 104 pour commander le courant de chauffage. Un indicateur de température ou un contrôleur thermostatique 112 est couplé au conducteur de sortie de thermocouple 90 pour fournir une indication et / ou un contrôle de la température des bobines de génération de fumée.

Le système de distribution de fluide générateur de fumée comprend un réservoir classique 114 ayant des raccords d'évacuation et de drainage 116 et 118, respectivement. Le réservoir et le système sont protégés par une soupape de décharge de dérivation 120 qui peut, par exemple, être réglée à une pression de 60 psi. Le fluide est retiré du réservoir et délivré au générateur de fumée par une pompe conventionnelle 122 qui délivre le fluide sur une conduite appropriée 124 à travers une vanne d'arrêt d'huile 126, une vanne de commande de débit d'aiguille 128 et une électrovanne 130 au couplage d'entrée 100 de le générateur de fumée. L'électrovanne 130 est commandée par un commutateur de commande approprié 132 permettant au fluide générateur de fumée de s'écouler dans les bobines de génération de fumée. Une jauge de pression conventionnelle 134 est couplée à la ligne 124 pour surveiller la pression du fluide dans la ligne.

On notera que le liquide générateur de fumée est de préférence de l'huile de corvus, bien que d'autres types de fluides, à la fois combustibles et non combustibles, puissent être utilisés pour générer de la fumée dans l'appareil de la présente invention. Le choix du fluide générateur de fumée est déterminé principalement par les propriétés de la fumée que l'on souhaite générer dans le système.

En fonctionnement, de l'énergie électrique est d'abord fournie au câble d'alimentation 96 pour initier le chauffage de la tubulure de génération de fumée 48. La pompe 122 est ensuite activée pour délivrer du fluide aux serpentins générateurs de fumée. Dans chaque bobine, le fluide est chauffé jusqu'à ce qu'il devienne une vapeur surchauffée qui s'échappe des extensions d'échappement 58 sous forme de fumée. La tuyauterie génératrice de fumée est isolée électriquement et thermiquement des autres composants dans le générateur de fumée par les isolateurs en céramique 50, par le cône arrière en céramique 14 et par les entretoises en céramique 36 et 38. La chaleur générée par le chauffage électrique des tubes générateurs de fumée est utilisé pour préchauffer le fluide entrant avant qu'il n'entre dans les serpentins générateurs de fumée en utilisant la bobine de préchauffage 62 avant que l'huile pénètre dans le collecteur ou la chambre dans l'extrémité avant du tube central 26.

Toutes les parties de l'appareil sont fabriquées et assemblées pour permettre l'expansion produite par le chauffage de l'unité. En construction, le tube unitaire est coupé en longueurs égales et sa symétrie se dilate également. Le cône de queue est formé pour former de manière appropriée le motif de fumée produit par le dispositif. Le thermocouple 112 ou un thermostat peut être couplé au relais de puissance 104 pour allumer et éteindre le courant de chauffage afin de maintenir les bobines de génération de fumée dans une plage de température appropriée. Par exemple, la puissance électrique est de préférence laissée allumée jusqu'à ce que les serpentins de chauffage atteignent environ 750 ° F (en utilisant de l'huile de corvus comme liquide générateur de fumée). L'alimentation en fluide générateur de fumée est ensuite activée et de la fumée est générée. Lorsque le générateur de fumée doit être éteint, il est préférable que l'alimentation électrique soit d'abord coupée pour permettre à l'unité de refroidir et que l'alimentation en huile soit coupée ultérieurement afin de purger les tubes générateurs de fumée et d'évacuer les résidus brûlés. .

La résistance totale des bobines génératrices de fumée est fonction du matériau de la tubulure, y compris la longueur et la taille de la tubulure. Plus la résistance du matériau de la tubulure est élevée, plus la longueur de la tubulure est courte. Inversement, plus de tubes peuvent être ajoutés ou des tubes de plus grande taille peuvent être utilisés. Le volume de fumée généré augmente au fur et à mesure que de plus grandes tubulures sont utilisées, comme cela apparaîtra à l'homme de l'art.

L'attention est maintenant dirigée vers les Fig. 8 et 9 dans lequel la technique de montage du générateur de fumée de la présente invention sur l'aile d'un aéronef est illustrée. En se référant particulièrement à la Fig. 8, une extrémité d'aile d'avion 136 illustrée montrant le générateur de fumée 10 monté au moyen d'un support approprié 138 à l'extrémité de l'aile. FIGUE. 9 illustre plus en détail l'appareil de montage. La ligne d'alimentation en liquide 124 et les fils d'alimentation électrique et de thermocouple 96 et 90 sont représentés plus clairement sur la Fig. 9 enroulés ensemble autour de l'extrémité de l'aile, ramenant vers le fuselage principal de l'aéronef dans lequel se trouvent l'alimentation en liquide et l'équipement électrique. Une structure surélevée 140, qui peut comprendre l'électrovanne 130, est également représentée sur l'illustration de la Fig. 9 représentant le fait que l'électrovanne peut être montée à proximité du générateur de fumée 10.

L'appareil de la présente invention peut être modifié en ce que sa forme générale peut être modifiée pour s'adapter à des environnements particuliers. Par exemple, une forme aplatie ou ovale est également possible en plus de la forme généralement cylindrique illustrée sur les dessins. Il peut également être conçu pour fonctionner à différentes tensions électriques et pour fonctionner à la fois en alternatif et en courant continu. L'unité de la présente invention est extraordinairement sûre en fonctionnement et est facilement contrôlable pour générer de la fumée sans avoir besoin d'un équipement d'interfaçage compliqué. Une fois que la température de vaporisation du liquide utilisé pour générer la fumée est déterminée, l'unité peut facilement être ajustée pour fonctionner à cette température. Bien que de nombreux types de liquides générateurs de fumée puissent être utilisés, l'huile Corvus (TM) fabriquée par Texaco est recommandée.

Evidemment, de nombreuses modifications et variations additionnelles de la présente invention sont possibles à la lumière des enseignements ci-dessus. Il doit donc être compris que, dans le cadre des revendications annexées, l'invention peut être mise en pratique autrement que de manière spécifiquement décrite ici.

Extraits Choisis

Paul Crutzen, prix Nobel pour ses travaux sur la couche d’ozone, Le Monde du 30 janvier 1997

Lorsque des prévisions apocalyptiques furent avancées, on ne connaissait pas exactement l’ampleur de la détérioration de la couche d’ozone. Maintenant on sait que les dégâts sont très faibles. La démonstration a été faite que la couche d’ozone se détériore à un rythme fort ralenti.

Professeur Kunihiko Takeda, Vice-Chancellier de l’Institut de Science et de Technologie, Université Chubu

La peur est une arme très efficace : elle produit l’effet désiré sans grande perte. Le réchauffement global n’a rien à voir avec le CO2 quelle qu’en soit la quantité produite ou avec ce que nous faisons.

Prof. Chris Folland, Hadley Centre for Climate Prediction and Research

Les données ne comptent pas. Nous ne basons pas nos recommandations sur les données. Nous les basons sur les modèles climatiques.

Vous Souhaitez Nous Aider?

Vous souhaitez nous aidez et devenir donateur?

Parce que chaque geste compte pour nous permettre de réaliser les projets que nous souhaitons mettre en œuvre, vous avez la possibilité de devenir donateur de différentes façons si le cœur vous en dit , nous avons besoin de soutien pour mener à bien nos projets alors toute aide est la bienvenue.

Faire un Don

Vous souhaitez devenir Adhérent de l'association?

L’adhésion pour l’année s’élève à 30 euros à compter de la date d’adhésion (équivalent à 2,5 euros /mois). Un compte membre adhérent vous sera ensuite ouvert, vous recevrez les informations par e-mail. Ce compte membre vous permet d’accéder à la partie privée du site internet.

Adhérer

Participer à nos Actions?

Parce que chaque geste et participation compte, vous pouvez vous rendre sur notre page : Nos Actions pour participer à nos actions, nos sondages et pétitions publiques en ligne. C'est en s'unissant que nous pourrons nous faire entendre. Votre avis est important, vous avez la possibilité de le donner librement.

Voir Nos Actions