Le Réchauffement Climatique…Mythe ou Réalité? (Extraits)

Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Mandat du GIEC

Comme la majorité des gens, nous aimerons voir un monde meilleur, ce qui se implique ici que nous travaillions à réduire les risques d’un changement climatique potentiellement catastrophique. Pour cela, nous devons avoir des soutiens importants afin de frapper l’imagination du public ce qui suppose bien sûr d’avoir un maximum de couverture médiatique. Pour cela, nous devons proposer des scénarios effrayants, faire des déclarations simples et dramatiques et éviter de mentionner le moindre doute que nous pourrions avoir - Stephen Henry Schneider, auteur-coordinateur principal du GIEC

Les données ne comptent pas. Nous ne basons pas nos recommendations sur les données. Nous les basons sur les modèles climatiques. Prof. Chris Folland, Hadley Centre for Climate Prediction and Research

Il n’est pas possible d’exclure que le changement climatique puisse être dû aux causes naturelles. Il est plausible que l’homme ne soit pas à blâmer Antonio Zichichi, président de la Fédération Scientifique Internationale, au Vatican (27 avril 2007)

La peur est une arme très efficace : elle produit l’effet désiré sans grande perte. Le réchauffement global n’a rien à voir avec le CO2 quelle qu’en soit la quantité produite ou avec ce que nous faisons. Professeur Kunihiko Takeda, Vice-Chancellier de l’Institut de Science et de Technologie, Université Chubu

"Les émissions et le changement climatique que nous causons avec cela est déjà une expérience massive sur notre monde dont nous ne connaissons pas vraiment le résultat. Donc, je ne pense pas que nous devrions commencer une autre série d'expériences et aller dans la géoingénierie. Je pense que nous devrions agir ensemble et réduire nos émissions. " - Janos Pasztor, Sous-Secrétaire général aux États-Unis

Il n’y a aucun lien prouvé entre réchauffement global et activités humaines Yuri Antonovich Izrael, vice président du GIEC (Novosti mai 2005)

Je ne connais pas un seul météorologue d’Etat qui adhère à la théorie du réchauffement d’origine humaine James Spann, météorologiste certifié de l’Etat d’Alabama Février 2007

Le fait est que nous ne pouvons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule Kevin Trenberth, « lead author » au rapport 2007 du GIEC, dans un email du climategate

Lorsque des prévisions apocalyptiques furent avancées, on ne connaissait pas exactement l’ampleur de la détérioration de la couche d’ozone. Maintenant on sait que les dégâts sont très faibles. La démonstration a été faite que la couche d’ozone se détériore à un rythme fort ralenti Paul Crutzen, prix Nobel pour ses travaux sur la couche d’ozone, Le Monde du 30 janvier 1997

Même un doublement ou triplement de la concentration de CO2 va avoir virtuellement peu d’impact [sur le changement climatique] Prof. Geoffrey G. Duffy, Department of Chemical and Materials Engineering of the University of Auckland, NZ

Nous ne pouvons pas prédire le climat sur Terre si nous ne comprenons pas les changements au niveau du soleil Dr. Jeff Kuhn, Director adjoint à l’Institut d’Astronomie de l’Université de Hawaii

De 1995 à maintenant, il n’y a pas eu de réchauffement climatique statistiquement significatif Phil Jones, directeur du CRU, fév 2010, interview BBC

Laisser un commentaire